Informations sur la pêche en Méditerranée,
techniques & astuces,
et le plus grand choix de matériel

Tout ce qu’il faut savoir sur vos sorties et votre matériel de Pêche en Méditerranée©

ONE-STOP SHOP
Un site, tout le matériel.
A portée de clic !
LE PLUS GRAND CHOIX
Un site sur mesure pour le pêche en méditerranée !
JUSTE-PRIX GARANTI
Meilleur rapport qualité-prix.
Notre sélection des marchands Amazon !

Pêche en Mer Méditerranée

La mer Méditerranée foisonne d’espèces de poissons appréciées par les passionnés de pêche à la canne pour le plaisir qu’elles leur procurent lors de leurs sorties de pêche. Mais ces espèces de poissons qui cohabitent en Méditerranée sont également très prisées par les amateurs de sea food pour leur chair savoureuse et délicate. La pêche en Méditerranée remonte d’ailleurs aux temps les plus reculées et est intimement liée aux anciennes civilisations qui bordaient la « mare nostrum », des Egyptiens aux Romains, en passant par les grecs, les phéniciens. Aujourd’hui encore, cette passion est largement répandue sur les rives de la Méditerranée, et est pratiquée par des personnes d’âge et de sexe différents. Les techniques de pêche ont, pour leur part, fortement évolué, et amateurs comme professionnels peuvent aujourd’hui choisir parmi un panel extrêmement large d’équipements, de cannes et de matériel, en fonction du niveau d’expérience et des espèces de poissons ciblées.

Les techniques de pêche en mer Méditerranée

#1 Le surfcasting

Apprendre une nouvelle technique, surtout une qui demande beaucoup d’équipement et de patience, peut être difficile, et le surfcasting ne fait pas exception. Même si son objectif, attraper des poissons sur le rivage en péchant depuis la plage dans les vagues, peut sembler simple, la façon dont on s’y prend peut rapidement devenir compliquée. Il y a un nombre illimité de facteurs à prendre en considération. Il s’agit notamment de la période de l’année, de l’emplacement géographique, des espèces souhaitées, des appâts disponibles, des conditions météorologiques, des “mini” marées, des phases de la lune, etc.

Plus vous en apprendrez sur le surfcasting, plus vous aurez l’impression que le moindre changement dans l’air affectera la pêche. Mais ce n’est pas pour autant que vous devriez être découragé. En tant que nouveau passionné par ce sport, vous devez vous habituer à la pêche sur les plages de la Méditerranée, choisir le bon équipement, le bon appât et le bon spot, etc.

#2 La pêche au posé

Aussi appelée ligne morte, la pêche au posé consiste à réaliser une esche, c’est-à-dire un appât que l’on fixe à l’hameçon d’une ligne et qu’on laisse reposer sur le fond pour prendre du poisson, notamment les espèces fouisseuses. Cette technique très simple mais efficace demande peu de moyens, et surtout peu de connaissances techniques. En effet, une fois la ligne mise en place, elle n’a pas besoin d’être surveillée. Elle est de ce fait idéale pour les débutants en pêche en mer Méditerranée. Cette technique est également la meilleure méthode à pratiquer en complément d’une autre technique de pêche statique. La ligne est essentiellement composée d’une plombée ou d’un amorçoir (feeder) ou d’un plomb.

#3 La pêche au leurre du bord

Les côtes méditerranéennes sont des lieux de prédilection pour la pêche au leurre du bord. Ses plages, ses pointes rocheuses et ses îles sont autant de postes convoités par les pêcheurs. Les différentes techniques de pêche au leurre permettent aux passionnés de tous les niveaux de choisir celle qui leur convient le mieux. La pêche au leurre du bord en Méditerranée peut se montrer fructueuse à condition de bien connaitre les éléments nécessaires à la réussite, en termes de « stratégie » et de météo ! De nombreux facteurs sont à analyser, comme par exemple les périodes de présence à la côte de telle ou telle espèce, l’orientation des vents et les marées. Le secret de la pêche au leurre du bord en Méditerranée réside ainsi en partie dans la capacité à analyser les conditions climatiques et à connaître les déplacements des différentes espèces de poissons en fonction de ces conditions. De plus, vous devez choisir et apprendre à utiliser correctement les différents leurres, qu’il s’agisse des leurres souples ou de poissons nageurs.

#4 Le Rock fishing

Ce type de pêche est un passe-temps populaire en Australie et en Nouvelle-Zélande et de plus en plus développé en Méditerranée. Le Rock fishing peut se faire avec une canne à pêche avec moulinet et ligne, ou avec une ligne seulement et peut être pratiqué aussi bien avec des leurres artificiels qu’avec des appâts vivants. Il est possible d’utiliser un montage parapluie qui se compose de quatre leurres en plastique vert néon. Une autre méthode utilisée en rock fishing consiste à utiliser des poissons comme appâts. Ces derniers peuvent être utilisés entiers ou coupés en morceaux. La taille et le type des poissons-appâts utilisés varieront en fonction de l’espèce ciblée. Comme son nom l’indique, cette méthode de pêche consiste à pêcher à partir d’une corniche ou d’un affleurement rocheux sur le rivage. Cela permet habituellement au pêcheur d’avoir accès à des eaux plus profondes que la plage, ce qui signifie, généralement, avoir accès à plus de poissons et par ricochet optimiser ses chances de toucher de belles pièces.

#5 La pêche au flotteur du bord

Cette technique simple mais efficace peut se pratiquer dans différents lieux (digues, plages, ports, bord de roches ou d’ouvrages, etc). Et ce dans différentes conditions et de jour comme de nuit. Il est important de bien régler votre profondeur de pêche. Il suffit pour ce faire de glisser sur le corps de ligne un « Stop Flotteur » et d’enfiler ensuite le flotteur. La prochaine étape consiste à ajouter le plomb olive percé et protéger le nœud avec une bille molle. Le nœud doit être réalisé sur un émerillon, un émerillon rolling ou baril. L’utilisation de ce dernier est indispensable pour éviter le vrillage du fil. Ainsi, il sera possible de changer de bas de ligne rapidement et de libérer la ligne sans qu’elle ne vrille. Il suffit enfin d’ajouter le bas de ligne. La pêche au flotteur concerne de nombreuses espèces, selon l’appât utilisé (crevette, sardine, gravette, etc.).

#6 La pêche en bateau

Attendez-vous à ce que votre partie de pêche en bateau dure plusieurs heures. C’est la raison pour laquelle, il faut bien s’y préparer sans rien oublier, car en mer, même si la météo parait clémente, le mauvais temps peut survenir à n’importe quel moment. Par ailleurs, l’avantage de la pêche en mer est la possibilité d’avoir plusieurs cannes à bord ! Commencer avec deux jeux de canne serait l’idéal. Une canne entre 1,90 et 2,20 pour une puissance de 10 à 35 gramme et une canne de 2,20 à 2,50 pour une puissance de 20 à 60 grammes, voire 80 en cas de mer très profonde ou de courant puissant. Le nombre de canne pourra par la suite être augmenté mais avec deux bonnes cannes, il est possible de couvrir 80% des besoins. En mer on peut apporter autant de matériel qu’on veut, puisqu’une fois chargé sur le bateau plus besoin de faire des allers retours. Pour ceux qui optent pour la pêche au leurre en bateau, pensez sécurité et utilisez une boite de pêche pour ranger les leurres et protéger le matériel de l’eau de mer. Le matériel utilisé en pêche en Mer Méditerranée en bateau doit être rincé après la partie de pêche pour éviter tout risque de rouille et de dégradation rapide.

Les dernières sorties et les récits des prises de nos lecteurs

Ou pecher la dorade

Un an plus tard…. Rien

Bonjour à tous, vous êtes nombreux à régulièrement m'envoyer des messages (mail ou facebook) pour me ...
Daurade de 1,6 Kg

Daurade de 1,6kg

Message d'un fidèle lecteur du blog : Salut Seb je t'ai déjà envoyé un ou deux messages au cours des années ...

La pêche en Méditerranée c'est trouver le bon mix entre météo, spot et matériel

La pêche en Mer Méditerranée une vraie expérience

La Mer Méditerranée offre de vraies surprise aux pêcheurs réguliers. Que ce soit en surfcasting ou en digue par exemple, tout est à prendre en compte lors de l’organisation de votre sortie de pêche. Il faut choisir le matériel adapté aux conditions météo et aux espères recherchées. On ne pêche en effet pas du tout la dorade royale ou le loup avec le même matériel ou la même météo. Le première préfèrera les mers d’huile, les températures chaudes, et sera extrêmement méfiante, ce qui doit vous pousser à utiliser du matériel et des montages très fins. La dorade est aussi très sélective au niveau des appâts. Pour le loup (c’est le bar en Mer Méditerranée) c’est tout l’inverse, il aime la grosse mer, les grosses vague, les conditions météo très sélectives par flux de sud, en période d’entrée maritime. Il chasse dans les rouleaux, c’est donc là qu’il va falloir poser votre appât avec du gros matériel afin que votre ensemble puisse rester en place un maximum de temps.

Vous l’aurez compris, une sortie de pêche en Mer Méditerranée ne s’improvise pas, elle se prépare afin de maximiser les chances d’apercevoir le poisson de votre vie 🙂

Marbré, dorade royale,… Tout en discrétion

Comme vu précédent la dorade royale est très prudente, et ne prendra pas un appât posé sur le fond si elle a le moindre doute. Il faut donc bien choisir le moment, les conditions, et surtout le matériel de la canne à l’hameçon, tout doit être dans la finesse. Et concernant les appâts il faut de la très grande fraicheur et de la variété pour voir ce qui va fonctionner.

Dans la famille des sparidés, il y a aussi le marbré, qui est un poissons très intéressant aussi a pêcher car il offre une vrai résistance au pêcher. Là encore tout doit être dans la finesse car il adore les eaux très claires, et chercher ses appâts au fond. Il est très friand de ver de sable par exemple.

Loup et sar, … A l’attaque

Le loup est un des poissons les plus puissants, on peut pêcher de très belles pièces si on aime la grosse mer. En effet, les jours de gros coups de mer (montant ou descendants) sont les meilleurs pour pêcher le loup. Il ne faut donc pas craindre, le vent, la pluie, les embruns, être chaudement habillé et équipé et choisir du matériel adapté. Loup et Sar par exemple sont des poissons chasseurs, de vrais prédateurs qui chassent dans les vagues les coquillages, vers et autre petits poissons pour s’en faire un vrai festin. Le couteau ou la coque rouge de méditerranée est un des appâts roi pour ce type de pêche mais on utilise aussi le ver de chalut, le bibi ou le ver américain. L’embarras du choix donc pour les appâts. Qu’en au matériel choisissez des cannes de surfcasting à emmanchement, des plombs grappins débrayables, des fils suffisamment résistants et des base ligne et hameçons adaptés.

Les meilleures ventes